07-Paris
Photographie obtenue sur ce site : http://www.phototheque.net/paris.html             
© photographie Michel Hasson
Un grand merci à son auteur de l'avoir mis a disposition en libre de droit






Il est des histoire que l'on ne trouve que dans les films, ou bien dans les livres... La nôtre en fût une !

Elle commença de façon assez commune par une rencontre dans le métro : elle ma voisine de chaise pendant plus d'une vingtaine de minutes et le bip de l'arrêt "Louvre Rivoli".

Une descente de la rame, tous les deux dans l'indifférence la plus totale, comme des millions de couples crées chaque jours de manière aléatoire, parfois atypiques dans le métro. Elle aurait dû rester une simple voisine éphémère mais nous nous retrouvâmes dans la même file d'attente pour obtenir notre sésame pour contembler les siècles et les siècles d'histoire que renferme le Louvre.
De manière assez joviale, comme j'aime le faire avec les inconnus, je lui fit remarquer avec une touche d'humour que nous n'arrivions pas à nous quitter, sans me douter que l'avenir donnerait raison a ma plaisanterie.
Après notre petite discussion, rapidement, nous nous somems rendus compte que nous étions là en habitués du lieu, juste pour venir admirer des oeuvres que nous avions déjà vues et revues : par passion. Nous convenâmes donc de faire le tour ensemble, pour confronter nos points de vues, les quelques anecdotes que nous avions sur les artistes, les oeuvres...

Bien fatigués après notre tour : nous prîmes un petit café, le temps d'échanger nos numéros de téléphone et de convenir de refaire une visite un autre jour, au grès des expositions ephémères qui fleurissent dans les musées parisiens....
Nous n'en avons jamais discuté mais je pense qu'a ce stade, aucune attirance n'etait présente entre nous : juste la sensation d'être avec une personne que nous conaissions depuis des années alors que nôtre rencontre datait d'une poignée de dizaines de minutes ! Nous étions bien ensemble.

Je profite de cette dernière phrase pour te poser une question à toi lecteur, qui entre un petit peu dans ma vie : Y-a t-il une chsoe de blâmable dans cette rencontre? Pourquoi faut-il toujours penser qu'elles sont interessées par le désir? Dans toute forme d'amitié, d'admiration, n'y a t-il pas une part d'amour variable?

Chers lecteurs : j'ai toujours besoin de vos reactions, vos avis : tous seront entendus, discutés! Comme le dirait Oncle Sam : I WANT YOU !